Vaud : les célébrations de l’EERV pour couples partenariés, un tournant !

vendredi 15 novembre 2013 icon-comments 3

Le rite pour couples partenariés adopté par les réformés vaudois suscite des réactions. En voici une.

La famille protestante est en deuil ! L'aîné de la famille « fait des siennes ». Il emprunte des chemins indignes de l'ethos familial protestant. Pour tout dire, il s'égare dans des chemins de traverse, qui n'ont rien à voir avec la vision « classique » du couple et de la famille.
L'Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) pratiquera dès 2014 des célébrations pour couples partenariés (1). Après de vifs débats entre des autorités ecclésiales, plutôt libérales dans leurs convictions théologiques, et une partie de la base de sensibilité évangélique, la décision est tombée le 9 novembre à une majorité impressionnante : il y aura bel et bien des rites pour couples partenariés, même si ce ne sont pas des célébrations de mariage, nous rassure Suzette Sandoz, membre du synode (2).
En silence (3). Dans la prière. Nous avions espéré que notre grand frère ne se lancerait pas dans cette pratique. En rupture avec le donné biblique. En négation de tout ce que la tradition chrétienne a développé de plus extraordinaire sur la vie de couple. En contradiction avec ce que 95% des Eglises chrétiennes professent de par le monde...
Voilà, c'est fait ! Alors, quelles conséquences pour les évangéliques de ce coin de pays ?

Un soutien des amis évangéliques au sein de l'EERV
Tout d'abord un soutien pour les amis réformés de sensibilité évangélique qui ont plaidé contre ce rite et qui, aujourd'hui, sont profondément déçus de leur Eglise. Un encouragement aussi à continuer la lutte, parce que « les autorités ecclésiales changent, mais la Parole de Dieu demeure » !
Les bras ouverts également ! Parce que dans ce pays, il y a une autre manière de vivre l'Eglise de Jésus-Christ. Depuis la Réforme du XVIe siècle, depuis le Réveil du début du XIXe, des chrétiens protestants vivent leur foi loin de la légitimité que confère l'Etat, et fiers d'incarner l'idéal précurseur d'une Eglise indépendante de l'Etat, à cent lieues de « sacraliser » après coup certaines orientations de vie avalisées par la société.

Vive l'égalité entre Eglises !
Par ailleurs, cette décision du Synode de l'EERV devrait marquer pour nombre de membres des Eglises évangéliques une rupture dans leur perception du grand frère réformé. Très respectueux de son rôle de « ciment chrétien » de la société, ils ont tenu en veilleuse ce qui fait partie de leur ADN : la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Face à une Eglise qui « sacralise » l'immoralité (Ro 1,27), le statu quo dans les relations Eglises-Etat en Pays de Vaud est-il encore concevable ?
Le modèle d'avenir est celui de la séparation. Celui d'une laïcité ouverte. Celui de la mise sur pied d'une véritable égalité de toutes les Eglises. Privé de la « perfusion étatique », notre grand frère sera alors certainement plus modeste dans ses projets. Il devrait aussi être plus enclin à écouter une partie importante de sa base, qui plaide et vit un christianisme attaché à la réalité du couple hétérosexuel monogame, comme projet privilégié et unique de Dieu pour la vie à deux.
Toute Eglise est libre d'adopter les règlements qu'elle souhaite, mais qu'elle ne demande pas alors à l'ensemble de la population vaudoise de soutenir sa pratique. Qu'elle sollicite ses propres membres pour son soutien !
Serge Carrel
Journaliste et formateur d'adultes (FREE)

Notes
1 Isabelle Biolley, « Les protestants célébreront des unions homos dès janvier 2014 », 24heures.ch.
2 Suzette Sandoz, « Le mariage est l'union d'un homme et d'une femme (pour l'EERV) », LesObservateurs.ch.
3 Hormis à cette occasion : Serge Carrel, « La bénédiction pour 'couples homo' mise en place par l'EERV suscite nombre de questions », lafree.ch.

3 réactions

  • Alain Normand vendredi, 15 novembre 2013 17:53

    Il fut un temps où être protestant réformé signifiait s'engager dans des réformes inspirées de la Sola Scriptura, en résistance aux idéologies du siècle, religieuses ou pas. Certains en ont payé le prix fort. Les temps ont changé.
    A l'instar des Calvin, Farel, et plus tard, Vinet, il est urgent, en Suisse romande en général et dans le canton de Vaud en particulier, que de nouveaux réformateurs se manifestent aujourd'hui avec foi et courage, et protègent leur église de l'apostasie et de la dérive éthique. Maintenant que la rupture est imposée par l'EERV, il est temps de vivre pleinement l'ouverture avec tous les chrétiens de conviction réellement évangélique, selon la révélation biblique, et de fonder de nouvelles églises vraiment réformées. Avant que le monde même ne rejette une église à qui on a fait perdre la saveur du sel, dont parlait Jésus. Le temps presse.

  • Serge Carrel jeudi, 21 novembre 2013 05:40

    Merci Alain pour cette réaction!

  • Roger Bachmann jeudi, 28 novembre 2013 11:57

    A noter que la négociation des conventions de subventionnement pour la période 2015-2019 sont déjà en cours avec l'Etat, concernant l' EERV, l'Église catholique et la communauté israélite ( message du Conseil synodal du 8 nov. 2013.

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Mar 21 décembre 2021

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Mer 15 décembre 2021

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

  • Leny Tonic booste notre Avent!

    Mer 01 décembre 2021

    Toute en sourires, elle vient avec un tournevis, un bout de tissu et une lingette, « de celles qu’on met en machine à laver le linge et qui absorbent les couleurs fortes pour éviter qu’elles ne déteignent sur les plus claires ». Et avec ces quelques objets, Hélène Steiger, alias Leny Tonic, nous apporte comme des éclats d’espérance dans cette période de l’Avent.  

  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    Lun 01 novembre 2021

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !