Développement durable : le sommet d’Addis Abeba se termine en demi-teinte

vendredi 17 juillet 2015

L’ONU est parvenue à un premier accord sur le développement durable à Addis Abeba, en Ethiopie. Mais le sommet a raté sa chance, estime Alliance Sud dans un communiqué publié vendredi 17 juillet. Ce premier des trois rendez-vous internationaux majeurs de cette année 2015 est malgré tout l’occasion de rappeler le poids des instances religieuses dans le processus.

Eradiquer l’extrême pauvreté, réduire les inégalités et promouvoir un mode de développement compatible avec la lutte contre le changement climatique sont les grandes lignes des Objectifs de développement durable (ODD) qui prennent cette année le relais des Objectifs du millénaire. Les différentes instances religieuses non seulement y souscrivent, mais font tout un travail de terrain en ce sens. Par le biais d’ONG – comme celles qui sont chapeautée par la plateforme évangélique StopPauvreté –, elles mettent par exemple sur pied des réseaux de soin et d’éducation auprès des plus défavorisés du globe. Au niveau politique, elles entreprennent des actions de lobbying et de conscientisation.

L’Eglise appelée à protéger l’ensemble de la création

La dernière encyclique papale s’inscrit d’ailleurs dans cette logique : le chef de l’Eglise catholique s’est inspiré de ses prédécesseurs mais aussi d’autres traditions religieuses pour rappeler que les êtres humains, la nature et l’environnement sont liés. Et il a souligné que l’Eglise était selon lui appelée à protéger l’ensemble de la création. Sa voix a porté. Dans les faits, elle peine cependant à s’incarner de manière tangible, notamment au niveau politico-économique.

La conférence d’Addis Abeba a raté une chance importante de financer un avenir durable, déclare d’ailleurs Alliance Sud dans un communiqué publié vendredi 17 juillet, suite au sommet qui s’est tenu du 13 au 16 juillet dans la capitale éthiopienne. Cette conférence a été le premier des trois rendez-vous internationaux majeurs de cette année 2015. Elle précède le sommet de New York en septembre, qui se penchera sur la mise en œuvre des Objectifs de développement durable, et la conférence de Paris sur le climat, qui interviendra en décembre.

L’évasion fiscale dans le collimateur

Dans la capitale éthiopienne, il a été question de financement. Les représentants des 193 états membres des Nations Unies se sont entendus sur les moyens de trouver les quelques 2'500 milliards de dollars nécessaires au financement du développement d’ici à 2030. La création d’un organisme international pour lutter contre l’évasion fiscale des multinationales n’a toutefois pas passé la rampe au grand dam des pays les plus pauvres. Selon un rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), le recours de nombreuses multinationales aux paradis fiscaux feraient pourtant perdre chaque année près de 100 milliards de dollars de recettes fiscales aux pays en développement.

Les riches pays industrialisés ne sont pas non plus prêts à accepter de fixer un délai à la promesse faite il y a des décennies d’allouer 0,7% de leur revenu national brut à la coopération au développement. Certes, dans le document final adopté au terme de la conférence d’Addis Abeba ils confirment l’objectif du 0,7%, « mais sans un délai contraignant, cette promesse n’a que peu de valeur », souligne Alliance Sud.

Gabrielle Desarzens

Ecouter la chronique diffusée sur RTS La Première

www.alliancesud.ch

 

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !