« La théologie à l’université : halte au nombrilisme romand ! » par Serge Carrel

vendredi 26 juin 2015

La fermeture de la Faculté de théologie de Neuchâtel et l’ouverture annoncée pour 2016 ou 2017 d’une HES en théologie protestante en Suisse romande alimentent un débat stimulant. Y compris sur les ondes de la radio de service public la plus populaire de Suisse romande : RTS La Première.

A nouveau cette semaine, la Haute Ecole de théologie (HET) fait l’objet d’un commentaire dans un grand média romand (1). Avec toujours le même argument : garder la théologie à l’université, c’est un rempart contre les dérives sectaires et les fondamentalismes de tous poils.

En France et outre-Atlantique

Dans ce débat, on a l’impression que les défenseurs de ce point de vue n’ont jamais quitté la Suisse romande. Et jamais entrevu comment pasteurs et théologiens sont formés à l’étranger. Prenons la France. A part la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, à cause de la dynamique concordataire en Alsace, toutes les Facultés de théologie, y compris l’Institut protestant de théologie de Paris et la Faculté libre de théologie protestante de Montpellier, sont des entités privées, indépendantes de l’Etat. Assiste-t-on en France à des dérives sectaires et à une montée du fondamentalisme ou de l’intégrisme plus qu’ailleurs ? Grâce à des Facultés comme Vaux-sur-Seine ou Aix-en-Provence, disons plutôt que le milieu évangélique relève le défi des grandes questions qui se posent à la foi protestante au XXIe siècle, et connaît une croissance qui impressionne jusque dans les médias !

Si l’on regarde outre-Atlantique, la plupart des institutions de niveau universitaire de sensibilité réformée ou évangélique ne dépendent pas de l’Etat. Elles sont privées, contribuent de manière impressionnante à la formation des pasteurs et alimentent même la réflexion théologique au plan global avec des recherches surpassant de loin celles qui sont menées à l’heure actuelle sur le Vieux-Continent ! Du point de vue social, de telles institutions contribuent à la « conversation » publique de manière démocratique et respectueuse de la diversité religieuse de notre temps.

De la place pour différents modèles !

Alors, s’il vous plaît, mettons fin à ce nombrilisme romand ! En protestantisme, il y a de la place pour différents modèles de relations entre lieux de formation, Eglises et Etat. La HET n’a jamais mis en cause la formation théologique à l’université. Elle ne sera pas non plus un lieu qui alimente les dérives sectaires ou fondamentalistes.

Le vrai débat ne se situe-t-il pas ailleurs ? Autour de questions comme : de quelle théologie protestante les étudiants des Facultés de Lausanne et Genève sont-ils nourris ? Et là on comprend bien pourquoi les partisans du « libéralisme » au sein du protestantisme réagissent si vivement. En perdant la main mise sur la formation théologique grâce à des lieux financés par l’Etat, ne verraient-ils pas leur rayonnement pâlir, voire, purement et simplement, disparaître ?

Serge Carrel

Journaliste et chargé de la formation dans la FREE

Note
1 Vincent Bourquin, « La théologie doit rester à l’université », Signature, Journal du matin de RTS La Première, le 24 juin.

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !