Prisme, un espace alternatif à la prochaine Fête des vendanges de Neuchâtel

vendredi 19 mai 2017

Une équipe de jeunes chrétiens prépare un stand « différent » pour la prochaine Fête des vendanges de Neuchâtel. Il s’agira de proposer à des jeunes, chrétiens ou non, une manière un peu alternative de faire la fête.

Une équipe de chrétiens travaille au projet Prisme, un stand « différent » lors de la prochaine Fête des vendanges, qui aura lieu du 22 au 24 septembre 2017 à Neuchâtel. Rattachés à plusieurs Eglises évangéliques du canton, ces jeunes adultes désirent proposer « un espace sur mesure pour la jeunesse, plus particulièrement chrétienne ».

« Certains jeunes chrétiens se sentent mal à l’aise à la Fête de vendanges, explique Kilian Wirth, diplômé en sciences de l’éducation et responsable communication du projet. Ils sont confrontés à un univers auquel ils ne sont pas habitués. » Les organisateurs de l’espace Prisme désirent proposer un endroit dans lequel les jeunes puissent se sentir à l’aise, en adéquation avec leur foi et leurs valeurs. L’endroit sera toutefois pleinement inscrit dans la fête. Il ne donnera pas l’impression que les chrétiens doivent rester à part.

L’espace Prisme sera propice aux discussions et aux échanges. On y entendra de la musique diffusée par des DJ chrétiens, un endroit pour bouger et pour danser, probablement un stand photo permettant d’immortaliser le moment. « Ce ne sera pas un stand traditionnel avec tables, bancs, pain et saucisses », précise Kilian Wirth.

Des boissons de qualité à prix modiques

Les organisateurs désirent que le bar propose des boissons de qualité à prix modiques. Ils sont en contact avec des fabricants suisses de boissons sans alcool et un fabriquant chrétien de bière artisanale. Ils travaillent également à l’élaboration d’un cocktail de fête, sans alcool et inédit.

Actuellement, les organisateurs du projet Prisme informent les Eglises et les groupes de jeunes. Ils sont également à la recherche de fonds et de bénévoles. En effet, le budget du projet est évalué à quelque 10’000 francs, communication, décoration, animation, logistique et infrastructures comprises. Celui-ci devrait être couvert par des dons de particuliers et d’Eglises.

Constitués en association, les organisateurs de Prisme ne sont pas rattachés à une dénomination. Ils souhaitent « pouvoir intégrer chaque sensibilité au projet et encourager l’unité des chrétiens ». De plus, comme un prisme reflète la lumière, ils désirent « créer un espace qui reflète les valeurs du Royaume de Dieu ».

Claude-Alain Baehler

 

Site internet du projet Prisme.

Informations, invitations dans les Eglises et groupes de jeunes : info@prismevent.ch.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

  8 avril

  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)
15 avril
  • «Apprendre de la création» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Yeshua» avec Chuch for the Nations (Music Zone)

myfreelife.ch

  • « Pâques, c’est le changement ! »

    Mer 08 avril 2020

    Pour Noëlle Sennwald, aumônier à la HET-PRO de St-Légier, il nous faut "ressusciter" : « C’est-à-dire changer notre manière de vivre sous le regard de la Résurrection du Christ, qui est venu sur terre pour nous ouvrir les yeux sur notre humanité dysfonctionnelle. Et qu’on puisse aller vers quelque chose de différent ! »

  • Jean Ziegler: « Il existe une fraternité de la nuit entre les hommes »

    Lun 06 avril 2020

    Quid du covid-19 dans les camps de migrants ? Ceux-ci y vivent entassés, comme à Lesbos, où le sociologue Jean Ziegler s’est rendu pour dénoncer les conditions indignes qui y règnent1. Et pourtant, même si la pandémie menace dans ces lieux où la promiscuité est un euphémisme, l’ancien rapporteur spécial des Nations-Unies pour le droit à l’alimentation croit que l’Histoire a un sens. Et qu’il existe ce qu’il appelle « une mystérieuse fraternité de la nuit entre les hommes ». Il était au micro de Gabrielle Desarzens dimanche 5 avril dans Babel.

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !