Reconnaissance d’intérêt public : de nouveaux statuts pour la Fédération évangélique vaudoise

mercredi 18 novembre 2015

La demande de reconnaissance d’intérêt public des évangéliques vaudois prend plus de temps que prévu. L’Etat demande de nouveaux statuts à une fédération qui pourrait regrouper dorénavant uniquement des Eglises locales. Le point, une année après la publication du règlement d’application de la loi sur la reconnaissance des communautés religieuses.

« Je suis confiant. L’actualité de ces derniers jours doit nous encourager à déposer notre demande de reconnaissance d’intérêt public. » Olivier Cretegny est la cheville-ouvrière des évangéliques vaudois dans leurs démarches de reconnaissance d’intérêt public auprès de l’Etat. Assis dans le salon de son vieux chalet du centre de Château-d’Oex, l’ancien aumônier de l’EMS Praz-Soleil fait le point sur les discussions autour de la reconnaissance.

Les statuts actuels ne conviennent pas

« Actuellement, relève-t-il, le conseil de la Fédération évangélique vaudoise (FEV) prépare de nouveaux statuts. A l’avenir, notre fédération sera composée d’Eglises locales vaudoises, membres de diverses fédérations évangéliques. Parmi d’autres, c’est ce projet qui est le plus plausible. » Le 23 juin dernier, Laurent Wehrli, depuis peu conseiller national, l’avocat de la FEV et son président ont rencontré Eric Golaz, le délégué aux affaires religieuses de l’Etat de Vaud. Cette entrevue a montré que les statuts actuels qui font de la FEV une fédération de fédérations d’Eglises ne convenaient pas et qu’il fallait les modifier de fond en comble pour déposer la demande de reconnaissance d’intérêt public. Le conseil de la FEV a donc chargé son avocat de rédiger de nouveaux statuts qui devraient être adoptés lors de l’assemblée générale de l’association en mars. « Une fois adoptés, ces statuts nous permettront de déposer notre demande de reconnaissance, ajoute Olivier Cretegny. Ce qui devrait intervenir au printemps prochain, si tout va bien. »

Cette rencontre a aussi permis aux représentants de la FEV de réaliser que l’Etat attendait de toutes les Eglises membres qu’elles bénéficient de statuts et tiennent leurs comptes à disposition de l’Etat.

Deux autres difficultés

Lors de l’entrevue avec Eric Golaz, deux difficultés par rapport à la candidature de la FEV ont été soulevées : les vues créationnistes, défendues par certaines écoles évangéliques vaudoises, et les difficultés de la FEV à exclure une Eglise locale qui connaîtrait des dérives. Pour Olivier Cretegny, la question créationniste concerne deux écoles évangéliques qui mêleraient enseignement religieux et enseignement scientifique et pas les Eglises, qui, elles, ont toute liberté de professer leurs convictions religieuses. Ce point ne devrait donc nullement constituer un obstacle par rapport à la reconnaissance, ce d’autant plus que les thèses créationnistes sont minoritaires en milieu évangélique vaudois. Par ailleurs, les nouveaux statuts de la FEV permettront l’exclusion d’une communauté qui connaîtrait des dérives.

« A l’interne, nous avons aussi connu cet automne un frein dans nos démarches, relève le président. Notamment pour trouver les ressources financières afin de poursuivre les démarches juridiques autour de cette reconnaissance. Notre trésorier nous a cependant assuré que nous avions les fonds nécessaires pour l’instant. En plus, le conseil s’est à nouveau posé la question de l’opportunité d’une telle demande… mais les réserves de certains semblent levées. Nous nous sommes donc relancés ! »

Une fédération qui gère deux postes d’aumônier et les relations oecuméniques

Depuis 2 ans et demi, Olivier Cretegny, pasteur retraité, préside la FEV. En 2014, cette fédération s’est occupée des changements de ministère dans les deux postes d’aumônerie qu’elle salarie au CHUV et aux eHnv (Etablissements hospitaliers du Nord vaudois). La réflexion autour du projet de Haute Ecole de théologie (HET) à Saint-Légier, le dialogue œcuménique tant avec le Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) qu’avec la Communauté des Eglises chrétiennes du canton de Vaud (CECCV) ont aussi occupé le conseil de la FEV. Notamment, l’un de ses membres, le pasteur Jean-Jacques Meylan, qui préside ce rassemblement de toutes les Eglises chrétiennes du canton de Vaud.

Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

  8 avril

  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)
15 avril
  • «Apprendre de la création» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Yeshua» avec Chuch for the Nations (Music Zone)

myfreelife.ch

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Jeu 26 mars 2020

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

  • « Ma femme va mieux. Nous avons gardé confiance en Dieu »

    Ven 20 mars 2020

    Diagnostiquée positive au coronavirus il y a deux semaines, Liliane Meylan est au CHUV « et va un peu mieux depuis deux jours », confie vendredi 20 mars à Lausanne son mari Jean-Jacques. Asthmatique et atteinte par trois fois de tuberculose pulmonaire au cours de sa vie, sa remise sur pied n’était pas gagnée !

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !