Réformés, catholiques et juifs vaudois publient un document sur l’assistance au suicide en EMS

jeudi 05 avril 2012

Réformés, catholiques et juifs vaudois ne donnent pas de consigne pour les prochaines votations sur l’assistance au suicide en EMS. Par une prise de position, ils souhaitent attirer l’attention des Vaudois sur quelques points importants comme le refus de la banalisation du suicide assisté et le fait que les institutions ne peuvent pas limiter le choix des individus.

Le 30 mars, les Eglises réformée et catholique ainsi que la communauté juive du canton de Vaud ont publié une déclaration commune en vue de la votation du 17 juin sur l’« assistance au suicide en EMS ». Ces trois communautés religieuses reconnues par l’Etat de Vaud souhaitent participer à ce débat de société et rappeler un certain nombre de valeurs communes.
 
Un attachement à la liberté de choix et à un Etat qui veille au bien commun
Après de longues discussions, ces trois communautés se sont mises d’accord sur une prise de position minimale parce que « des divergences marquées existent… entre elles et en leur sein quant à l’acceptation du suicide et à la légalisation de l’assistance au suicide telle qu’elle est prévue soit dans l’initiative soit dans le contre-projet du Grand Conseil ».
Dans sa prise de position, les 3 communautés religieuses reconnues soulignent leur attachement à deux valeurs : le droit de chaque personne à faire ses choix en conscience et le devoir des pouvoirs publics de veiller au bien commun. Par conséquent, ces trois communautés souhaitent attirer l’attention sur quelques points dans le débat. Tout d’abord, elles refusent toute banalisation de l’assistance au suicide. Elles soulignent aussi le droit à ne pas être empêché de mettre fin à ses jours, mais refusent de considérer l’absorption de la potion létale comme un droit absolu à une prestation.
 
Les contraintes institutionnelles ne peuvent restreindre le choix de l’individu
Plus précisément sur la question de l’assistance au suicide en EMS, les trois communautés religieuses reconnues relèvent qu’il n’y a pas équivalence entre un EMS et le domicile privé. Elles admettent toutefois que « les contraintes institutionnelles ne peuvent, par principe, restreindre gravement les choix de l’individu ».
Le document se termine par un avertissement à ne pas associer exclusivement les notions de dignité et d’autonomie à l’assistance au suicide et par la confession que « Dieu seul est Seigneur de la vie et qu’il nous en confie la responsabilité ».
Serge Carrel
 

 
La page web des aumôneries réformée et catholique en lien avec les prochaines votations.


Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !