Pense-bête pour l’organisation des cultes évangéliques (25 juin)

jeudi 25 juin 2020

Les plans de protection pour l’organisation des manifestations publiques s’assouplissent. Le 19 juin, la Confédération a annoncé que l’on passait du stade de « situation exceptionnelle » à celui de « situation particulière ». Suite à ces nouvelles mesures, le Réseau évangélique suisse (RES) a mis sur pied un nouveau plan de protection pour les rassemblements évangéliques dont lafree.info vous propose ici la version « pense-bête ».

1. Aménagement préalable de la salle

  1. Nommer une personne responsable des célébrations
  2. Les participants occupent un siège sur deux en quinconce, ou un siège à 1,5 mètre de distance des autres sièges. Le nombre de participants au culte est déterminé par le nombre de sièges disponibles avec la disposition choisie
  3. Instaurer une distance suffisante entre les intervenants (président, prédicateur et louangeurs) qui se trouvent sur la scène et les participants
  4. Poser à l'entrée et dans le lieu de culte l'affiche d'information du 6 juin de l'OFSP ou la nouvelle affiche d'information (de couleur bleue et datée du 25.06.2020)
  5. Permettre aux personnes qui vivent sous le même toit d'être assises côte à côte.

2. A l'entrée du lieu de culte

  1. Des rubans adhésifs sont collés au sol pour permettre le respect de la distance physique
  2. Les participants au culte sont comptés
  3. Mettre à disposition du liquide hydroalcoolique pour le lavage des mains à l’entrée et à la sortie
  4. Mettre à disposition des masques de protection
  5. Enregistrer les noms, prénoms et numéros de téléphone des participants si les distances ne sont pas respectées.

3. Pendant la célébration

  1. Les participants s'abstiennent de tout contact physique
  2. Aucun objet n'est échangé entre participants (panier pour l'offrande, livre de chants…)
  3. La salle est aérée en continu, dans la mesure du possible
  4. Le chant est possible sans masque à voix basse en étant assis ou alors avec le masque pour chacun sans autre condition.
  5. Si vraiment vous souhaitez célébrer le repas du Seigneur, c’est possible. Il faudrait qu’une personne masquée et qui s’est désinfecté les mains dispose préalablement le pain et le vin dans des godets. Les distributeurs des godets de pain et de vin passent dans les rangs en portant un masque et en tenant le plateau sur lequel sont disposés les éléments de la cène

4. Après la célébration

  1. Les participants conservent la distance de 1,5 mètre au moment de la sortie et à l’extérieur du bâtiment
  2. Un apéro ou un café peuvent être servis à l’issue du culte, moyennant le respect des règles de distance physique et d’hygiène. La nourriture doit pouvoir être prise en portion individuelle et peut être consommée debout. Si les participants sont assis, chaque table doit être séparée des autres d’une distance de 1,5 mètre
  3. Les sièges sont désinfectés, si de nouvelles personnes s’y installent dans les 72 heures
  4. Les endroits de contact (poignées de porte, installations sanitaires...) sont désinfectés
  5. La salle est aérée
  6. La feuille de présence est conservée pendant 14 jours, puis détruite. Au cas où une personne serait contaminée par le virus au moment du culte, cette liste permet de contacter chacun des participants pour l’informer des dangers encourus (voir le document d'aide en cas d'infection covid-19 dans une Eglise évangélique)

5. Accueil des enfants à l’école du dimanche et à la garderie

(Voir l'article de la Commission enfance de la FREE)

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

25 novembre

  • «Dieu dans mes épreuves» avec Marjorie Waefler (One’Talk)
  • «Besoin d'amour» avec Gilles Geiser (Vitamine B)

2 décembre

  • «Une terre à nouveau fertile» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Entreprendre le changement» avec Damien Boyer (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Je n’aime ni le bonheur qui se vend, ni le 'hold-up' de la joie. La liberté, par contre, j’y crois ! »

    Ven 27 novembre 2020

    Quatre dimanches de l’Avent… et quatre personnes qui prennent la plume pour apporter une réflexion autour d’un mot qu’ils ont choisi. Ce dimanche 29 décembre, Robin Reeve, 56 ans, professeur à la HET-PRO, nous parle de LIBERTÉ. « Car Jésus est venu nous libérer de nos enfermements. »

  • Danser les lettres hébraïques comme une prière

    Lun 16 novembre 2020

    Gestuelle méditative basée sur les lettres hébraïques, la Téhima est enseignée à Renens (VD). Dans cette discipline chorégraphique, le corps se meut telle la plume d’un calligraphe. « Et l’on se trouve à la source du Verbe », explique Marc-Alain Ouaknin, philosophe, écrivain et rabbin français, dimanche 15 novembre, au micro de Gabrielle Desarzens dans l’émission Hautes Fréquences.

  • De multiples paroisses responsables

    Lun 02 novembre 2020

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

  • «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    Lun 26 octobre 2020

    Sophie Pétronin, 75 ans, otage française au Sahel, a été libérée jeudi 15 octobre. Son fils, Sébastien Chadaud Pétronin, a lutté 4 ans pour sa libération. Dans Hautes Fréquences, dimanche 25 octobre, il parle des retrouvailles avec sa mère et revient notamment sur la conversion de celle-ci à l’islam et sur le décès présumé de la Suissesse Béatrice Stockly.   

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !