Yvonne Dind : « Je crois à l’égalité de tous les peuples sur cette terre »

mardi 05 septembre 2017

Elle a vécu 30 ans en Afrique et y retourne cet automne pour souffler ses 80 bougies. Yvonne Dind, infirmière et membre de l’Eglise de Villard à Lausanne (FREE), a l’entraide chevillée au corps et l’injonction biblique d’aimer son prochain comme boussole.

 Cet article est le premier d’une série de portraits qui seront l’objet, sous myfreelife.ch, d’une rubrique « Ce que je crois ».

« L’idée germe en moi depuis un an et cela se concrétise : dès la mi-octobre, je pars deux semaines et demie au Congo RDC où j’ai tant d’amis... et où j’ai quand même passé 28 ans de ma vie sur les 30 vécues en Afrique ! » A en parler, Yvonne Dind vibre encore. « Les trois quarts de ma vie professionnelle se sont déroulés sur ce continent, vous savez, ce n’est pas rien ! » Dans son appartement lausannois (VD), la presque octogénaire garde précieusement une harpe africaine, donnée par l’Institut d’enseignement médical de Nyankunde : « Elle me rappelle tous les collègues et élèves que j’ai côtoyés, toutes les amitiés qui se sont forgées au cours des années, tout le partage vécu », commente-t-elle. Yvonne Dind entend d’ailleurs s’y rendre ; puis fêter dignement ses 80 ans à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, avec les membres de la communauté Emmanuel, « qui est l’équivalent africain de la FREE ». Lolwa, plus à l’ouest, est le troisième point de chute qu’elle s’est fixé : « C’est là que j’ai créé une école d’infirmiers il y a 34 ans. J’y ai passé mes 7 dernières années congolaises. Bon, pour être honnête, il semble qu’elle ne va actuellement pas fort. J’attends justement un téléphone aujourd’hui pour en savoir plus et j’aviserai une fois sur place. »

« L’assurance d’être là où Dieu me veut »

Yvonne Dind a aussi été envoyée au Rwanda par l’Aide suisse en cas de catastrophe en 1994, quelques mois après le génocide. Puis, en 1997, elle y a été cheffe de projet pour créer la section d’infirmières et sages-femmes  de l’Institut supérieur de santé à Kigali. « Quand c’était vraiment difficile, avec des relents de guerre et d’atrocités, j’ai tenu le coup en ayant l’assurance que j’étais là où Dieu me voulait », souligne-t-elle. Cette femme au caractère bien trempé s’est toujours montrée entière. Jusque d’ailleurs dans les excuses qu’elle a présentées parfois, quand elle a eu le sentiment d’avoir blessé quelqu’un. Et jusque dans ses observations : « La présence sur le terrain d’agents de l’ONU, d’expatriés, font souvent augmenter les prix. En fin de compte, l’aide apportée peut conduire à des situations décourageantes pour les locaux les plus démunis, alors que d’autres en tirent profit en vendant plus cher leurs produits au marché : ce n’est jamais simple ! »

Accepter les différences

Aujourd’hui, Yvonne Dind considère Lausanne, où elle habite, comme sa terre de mission. « Et ce n’est de loin pas le terrain le plus facile », glisse-t-elle. C’est pourquoi le verset « aime ton prochain comme toi-même » lui tient pareillement à cœur. « Car où que je me trouve, il implique le respect de l’autre, de sa culture, de sa façon de raisonner ; bref, d’accepter les différences », conclut-elle. La harpe, c’est cela aussi : plusieurs cordes, une foison de notes, d’accords et de mélodies, parfois tristes mais toujours vivantes, à l’image du vivre ensemble.

Gabrielle Desarzens

 

  • Encadré 1:

    Ce que je crois : « Je crois à l’égalité de tous les peuples sur cette terre. Mais hélas, tant de fois de trop nombreux peuples se sont vus bafoués, privés de leurs droits ! »

    Ce que je ne crois plus : « Je ne crois plus en l’homme « tout bon », « tout gentil », « tout honnête ». Que d’histoires tragiques n’ai-je pas entendues et vues... »

    Ce que je ne crois pas : « Malgré les fantastiques progrès de la science et de l’incroyable génie humain, je ne crois pas à la toute-puissance de la médecine. »

Publicité
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

  • Quand culture, genre et foi s’entrechoquent

    Ven 20 mai 2022

    Marie-Noëlle Yoder, 41 ans, est théologienne, thérapeute, éducatrice, pasteure, mère de famille et directrice du département francophone du centre de formation du Bienenberg. En octobre dernier, invitée par une paroisse de l’Eglise évangélique libre de Genève, elle a animé deux rencontres autour du thème : « Questions de genre. Quand culture, genre et foi s’entrechoquent ». Dans la foulée de ces rencontres, elle a accordé une interview à Sandrine Roulet.

  • Découvre les enfants de la Bible 4 : Samuel

    Ven 20 mai 2022

    La lumière de Samuel... Découvre tout cela dans la vidéo !

  • Des aumôniers juifs et musulmans à l’Armée suisse

    Jeu 12 mai 2022

    Les premiers aumônier juifs et musulmans sont intégrés à l’armée suisse dès ce vendredi 13 mai, après une formation de trois semaines. Ils pourraient entrer en fonction cet été déjà.

  • Les motards chrétiens neuchâtelois vous convient sans chichi

    Mar 10 mai 2022

    Samedi 21 mai à Colombier, les motards chrétiens neuchâtelois organisent une « fiesta ». « Pour montrer que nous ne sommes pas tous des grenouilles de bénitier », lance Alexandre Romanens, un des membres de l’association Roc n’road. Explications.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !