Jean-François Gertsch : un sourire possible dans le Ciel du dépendant

Jean-François Gertsch mardi 04 avril 2017

Quelque 27 ans après avoir suivi une cure de désintoxication, Jean-François Gertsch raconte sa sortie de l’alcool et sa fragilité. Ce qui le conduit à dépendre de Dieu.

Il y a environ 27 ans, j’entrais en cure de désintoxication. J’étais pasteur, errant dans les mensonges, les dissimulations, les solitudes glacées, les hontes de l’alcoolique. Comment renaître après ça ? Les défis s’alignaient alors en cortège : oser regarder ma vie sans anesthésie, me laisser ouvrir malgré tous les « mais » hurlant dans mes profondeurs, accueillir les gestes d’amour et de pardon de mes proches, de ceux qui ne se sont jamais fatigués d’espérer, présenter mes années de faillite comme elles étaient au geste de rachat de mon Dieu…
Ebranlé d’avoir été capable de ça, fragile comme une terre qui se marque encore trop vite, trop facilement, trop profondément, j’ai découvert au fil des mois et des années le désarroi que suscitait ce chemin de vie atypique, la difficulté de trouver la ou les personnes, le ou les lieux qui pourraient encaisser le choc avec moi et en faire quelque chose qui retourne la vie vers une espérance, vers un renouveau de sens…
J’ai trouvé difficile de me laisser « rétablir dans ma dignité » sans m’épuiser à convaincre, à prouver par un perfectionnisme tyrannique que je suis peut-être quand même quelqu’un de bien.

J’ai beaucoup espéré

Oui, j’ai beaucoup espéré, profondément espéré guérir de tout ça, goûter à la vie libre, raconter avec des mots qui rassurent la foi ou soulèvent les louanges du peuple, être du cortège des libérés, des heureux, des « devenus forts ». Je me suis imaginé utile, aidant, partageant toute la compréhension sage que j’avais de mes chemins.
Ce n’est pas comme ça que Dieu a veillé ma vie… 27 ans d’abstinence et je reste si fragile, si sensible… Même dans la guérison, je n’arrive pas à être comme les autres !
Ce que j’ai compris tient en peu de mots : c’est Dieu qui m’a libéré et il l’a fait par le cadeau d’une dépendance suspendue à Lui, d’une protection jour après jour, d’un chemin vers lui nécessaire au quotidien, d’une certitude ancrée que la faiblesse enfin accueillie peut être une porte d’espérance.

Tourné vers le « pas encore »

Ces dernières années, un verset de l’épître aux Hébreux a su être mon compagnon, un pain pour la route: « Tous ces gens sont morts en croyant en Dieu. Ils n'ont pas reçu les biens que Dieu avait promis, mais ils les ont vus et les ont salués de loin » (11.13). L’amour de Dieu m’a donné un « déjà » en me libérant de la consommation de l’alcool. Il m’a aussi fait la grâce de me garder tourné vers son « pas encore », main tendue, regard qui voit, cœur qui sait… Cette lecture pose un sourire possible dans le Ciel du dépendant…

Publicité
  • Etre des citoyens « à la loyauté critique »

    Etre des citoyens « à la loyauté critique »

    L’acquittement de Norbert Valley : une victoire ? « C’est une étape », estime Pierre Bühler, professeur honoraire de théologie à l’Université de Zurich, témoin de la défense jeudi 12 mars au Tribunal Régional des Montagnes et du Val-de-Ruz. Pour lui, il faut plus que jamais que le chrétien soit un citoyen « à la loyauté critique ». D’autant plus quand l’Etat prend des décisions contraires à ses principes supérieurs. Plusieurs réactions de personnes présentes à l'audience lui font écho.

    lundi 16 mars 2020
  • A Sarajevo, des migrants pakistanais dynamisent une église locale.

    A Sarajevo, des migrants pakistanais dynamisent une église locale.

    Trouver un lieu de culte est parfois l’un des premiers réflexes des personnes migrantes. A Sarajevo, des Pakistanais convertis au christianisme ont découvert une communauté évangélique baptiste, où ils trouvent réconfort et entraide. « Ils nous sont en bénédiction », exprime son pasteur Tomislav Dobutovic.

    mardi 18 février 2020
  • Danilo Gay, un témoin derrière la grande muraille de Bosnie

    Danilo Gay, un témoin derrière la grande muraille de Bosnie

    Bloqués par des frontières devenues quasi hermétiques, les migrants qui empruntent à nouveau la route des Balkans ne parviennent guère à dépasser la Bosnie-Herzégovine. Ils s’y retrouvent comme coincés, parfois en grande souffrance. Le diacre protestant Danilo Gay est allé sur place faire preuve de solidarité.

    vendredi 14 février 2020
  • Une votation qui défie les milieux évangéliques

    Une votation qui défie les milieux évangéliques

    Le peuple suisse se prononce le 9 février sur l’extension de la norme pénale antiraciste à l’homophobie. Pour nourrir le débat, Marc Früh, responsable de l’Union démocratique fédérale (UDF) en Suisse romande, à l’origine du référendum qui combat cet ajout à l’article 261 bis du code pénal, et André Varidel, chrétien homosexuel issu des milieux évangéliques, répondent à trois questions.

    vendredi 24 janvier 2020

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !