Marche pour la vie à Berne : sous cloche

lundi 19 septembre 2016 icon-comments 3

Samedi 17 septembre, la « Marche pour la vie » 2016 s’est tenue sur la Place fédérale à Berne. Pour des raisons de sécurité, elle a été confinée à l’écart de la population. Son message n’a ainsi quasiment pas été diffusé.

La septième «Marche pour la vie» a rassemblé quelque 1500 personnes, samedi 17 septembre, sur la Place fédérale à Berne. Soutenue par une bonne quinzaine d’organisations chrétiennes engagées essentiellement pour la famille et contre l’avortement, elle avait pour slogan : « Digne de la vie tout au long de la vie ! »

Durant les deux heures de la rencontre, des témoignages de vie se sont succédé. Ils évoquaient la joie d’avoir renoncé à un avortement, l’accompagnement de personnes handicapées… Avant un temps de célébration œcuménique, l’ancien conseiller national UDC Jean-Pierre Graber a dénoncé un clivage croissant entre les lois suisses liées à la protection de la vie et les valeurs judéo-chrétiennes.

marche vie7

Des opposants déterminés et efficaces

La Marche pour la vie était entourée de barrières, puis d’un no man’s land d’une vingtaine de mètresdans lequel se trouvaient des policiers anti-émeutes. Au-delà, une contre-manifestation a rassemblé quelques dizaines de militants pro-choix, gays et lesbiens. Durant toute la rencontre, ils ont fait usage de klaxons et de sirènes. S’ils n’ont pas pu couvrir la sonorisation utilisée sur la Place fédérale, ils ont par contre réussi à complètement isoler la Marche pour la vie, en la rendant à la fois inaccessible et inaudible pour la population bernoise.

marche vie6

Des opposants à la Marche pour la vie s’étaient déjà manifestés dans la nuit du jeudi 15 septembre en barbouillant de peinture l’entrée du bureau de l’Eglise ICF à Berne et en cassant des vitres. Le samedi soir, certains ont peint sur le garage de la propriété de Wilf Gasser, le président de l’Alliance évangélique suisse : « Stopper l’Alliance évangélique suisse et les croisades ! » et « Garde ta croyance de merde pour toi ! »

Sur son site internet, le comité d’organisation de la Marche pour la vie déclare que la manifestation aura bien lieu à nouveau en 2017. Mais l’endroit n’a pas encore été choisi. En effet, les organisateurs considèrent que les restrictions imposées par la police bernoise, qui a interdit tout défilé, ont été gênantes.

Le site de la Marche pour la vie.

Lire le commentaire de Claude-Alain Baehler.

Enregistrer

3 réactions

  • Raymond F mardi, 20 septembre 2016 18:35

    Bravo pour ce commentaire. A titre individuel, et tout en étant membre de l'alliance évangélique, je suis navré de voir que que c'est a peu près la seule communication qui finit dans la presse: Un évangélique est un arriéré qui est (encore) contre l'avortement. De ce fait, je ne participerai jamais à ce type de manifestation. On peut être POUR la VIE sans perpétuellement contribuer à alimenter cette caricature qui va se retrouver dans la presse. Ayons une action concrète performante et encourageante pour les femmes qui attendent un enfant non-désiré, et peut-être que la percéption par le public et les médias changera! Pourquoi sans cesse tendre le bâton pour se faire battre. Les évangéliques ^n'ont-ils vraiment qu'un sujet de préoccupation?

  • Joanne S mercredi, 21 septembre 2016 14:13

    Dommage de ne pas avoir pu plus approfondir encore le sujet...

    Cette Marche pour la Vie est bien plus qu'une lutte contre l'avortement ! Elle se bat pour défendre l'idée que tout être humain mérite le respect, mais en ayant bien plus qu'un simple discours moralisateur.

    Les différentes associations présentes lors de cette Marche pour la Vie, ne font pas qu'encourager les personnes qui se trouvent en situation difficile, mais elles les accompagnent en cherchant avec eux des solutions. Parce qu'aujourd'hui, la seule solution que la société livre à ses concitoyens pour faire face à la souffrance, c'est la mort.

    Vous êtes stressée parce que vous pensez être enceinte ? Venez faire un tour au planning familial, nous allons régler votre problème. Vous êtes déprimés parce que vous souffrez dans votre corps ou parce que vous vous sentez seuls ? Pas de problème, faites seulement appel à EXIT et en une gorgée vous vous envolerez vers une nouvelle dimension. (ben oui, parce que la mort c'est un concept chrétien, alors on ne veut rien en savoir)

    Comme si donner la mort était LA solution...

    Non, nous ne nous tairons pas car chaque Vie est le fruit de Sa grâce !

  • Rochat vendredi, 23 septembre 2016 12:53

    on voit d'un côté des personnes qui au nom de la liberté démocratique d'opinion souhaitent exprimer pacifiquement et joyeusement leur avis (1'500) et d'un autre côté un groupuscule violent verbalement et physiquement (dégradation propriété privée et "ta croyance de merde" !)... faites votre choix !
    où est la vie ?
    Florian Rochat

Publicité
  • Comment le coronavirus profite aux djihadistes de Boko Haram en Afrique

    Comment le coronavirus profite aux djihadistes de Boko Haram en Afrique

    Il y a six ans, les lycéennes de Chibok au Nigeria étaient enlevées par Boko Haram. Alors que certaines sont toujours détenues, l'ONG Open Doors England souligne mardi 14 avril que le confinement lié au coronavirus profite au groupe djihadiste. Et invite les chrétiens à prier pour ces jeunes victimes. 

    mercredi 15 avril 2020
  • Jean Ziegler: « Il existe une fraternité de la nuit entre les hommes »

    Jean Ziegler: « Il existe une fraternité de la nuit entre les hommes »

    Quid du covid-19 dans les camps de migrants ? Ceux-ci y vivent entassés, comme à Lesbos, où le sociologue Jean Ziegler s’est rendu pour dénoncer les conditions indignes qui y règnent1. Et pourtant, même si la pandémie menace dans ces lieux où la promiscuité est un euphémisme, l’ancien rapporteur spécial des Nations-Unies pour le droit à l’alimentation croit que l’Histoire a un sens. Et qu’il existe ce qu’il appelle « une mystérieuse fraternité de la nuit entre les hommes ». Il était au micro de Gabrielle Desarzens dimanche 5 avril dans Babel.

    lundi 06 avril 2020
  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

    jeudi 26 mars 2020
  • Etre des citoyens « à la loyauté critique »

    Etre des citoyens « à la loyauté critique »

    L’acquittement de Norbert Valley : une victoire ? « C’est une étape », estime Pierre Bühler, professeur honoraire de théologie à l’Université de Zurich, témoin de la défense jeudi 12 mars au Tribunal Régional des Montagnes et du Val-de-Ruz. Pour lui, il faut plus que jamais que le chrétien soit un citoyen « à la loyauté critique ». D’autant plus quand l’Etat prend des décisions contraires à ses principes supérieurs. Plusieurs réactions de personnes présentes à l'audience lui font écho.

    lundi 16 mars 2020

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !