Un site pour sauvegarder le patrimoine chrétien d’Irak

mercredi 04 avril 2018

Un site internet qui répertorie le patrimoine des chrétiens de Mésopotamie s’ouvre mercredi 4 avril en grande pompe à Lyon. L’Irak est le premier pays sur lequel le travail s’est concentré, explique la cheville ouvrière du projet et ancien journaliste Pascal Maguesyan.

La Mésopotamie comprend l’Irak, mais aussi la Syrie, la Turquie orientale ou encore le nord-ouest de l’Iran. Le site mesopotamia.org qui ouvre officiellement dans la soirée de mercredi 4 avril se concentre dans un premier temps sur l’Irak, « où l’urgence de la sauvegarde patrimoniale est évidente », souligne Pascal Maguesyan, qui travaille sur ce projet depuis un an. L’objectif de la démarche est de préserver la mémoire des communautés chrétiennes. Une centaine de notices – avec iconographies, références historiques, vidéo-reportages... – racontent la naissance, puis le développement du christianisme, avec ses premières communautés, ses premiers monastères. « C’est un patrimoine fondamental pour les Irakiens et la diaspora irakienne, mais aussi pour l’humanité dans son ensemble. On ne peut faire table rase d’une mémoire aussi importante, fondatrice pour nos pays occidentaux », commente Pascal Maguesyan. Le matériel proposé sur ce site rappelle en effet que le Père des trois grandes religions monothéistes, Abraham, est né à Ur, en Chaldée, dans le sud du pays.

Interactivité

L’utilisation du numérique permet un large partage par-delà les frontières. Ce site se veut en outre interactif : à la diaspora, où qu’elle se trouve, de compléter par des photographies et témoignages l’inventaire proposé. A noter à ce propos que 70 à 80% des chrétiens irakiens vivent aujourd’hui hors de leur pays. Le groupe Etat islamique a en effet voulu effacer la mémoire chrétienne et les a poussés à l’exil, en détruisant au passage plusieurs églises notamment. Mais Al-Qaïda avait précédemment beaucoup détruit également au niveau patrimonial en Irak, ainsi que Saddam Hussein dès les années 70 et 80. « Saddam Hussein a détruit plus de 3000 villages dans les montagnes dites kurdes, rappelle Pascal Maguesyan, dont de très anciens villages chrétiens et même l’origine, le terroir originel de l’Eglise assyrienne, de l’Eglise perse. »

Des communautés persécutées

« Entre Tigre et Euphrate, berceau de nos humanités, les Chrétiens d’Irak – assyriens, chaldéens, syriaques, arméniens – et les Yézidis ont contribué à façonner l’identité de cette terre et la citoyenneté irakienne », peut-on lire sur le nouveau site de l’association Mesopotamia. Ces communautés qui ont été persécutées ces dernières années à Mossoul, à Sinjar et dans la plaine de Ninive résistent aujourd’hui pour survivre. C’est dans ce contexte qu’est né le projet.

Le lancement du site internet a lieu à l’Université catholique de Lyon en présence notamment de l’écrivain Erik Orsenna, de l’Académie française. La soirée est placée sous le haut-patronage du patriarche de Babylone des Chaldéens, Louis Raphaël 1er Sako.

Gabrielle Desarzens

Une chronique à écouter

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Droit de mourir, dangereuse liberté

    Mar 18 juin 2024

    La fin de vie est souvent difficile, avec selon les cas d’importantes souffrances ou divers types de démence qui peuvent donner à la personne comme à ses proches l’impression qu’elle se perd. Vaut-il alors mieux hâter la fin, avoir la possibilité de décider de mettre un terme à son existence ? Ce courrier des lecteurs du pasteur Jean-René Moret, de l'Eglise évangélique de Cologny (FREE), est d'abord paru le 12 juin dans la Tribune de Genève.

  • La foi d’une Libanaise

    Ven 14 juin 2024

    Au nord d’Israël, Jésus a mis en évidence la foi d’une païenne et les préjugés de ses disciples. Une interpellation à propos de nos propres préjugés. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • La Halte, lieu de débriefing à la Côte-aux-Fées

    Ven 14 juin 2024

    La Halte, à la Côte-aux-Fées, accueille des pasteurs, des missionnaires et toutes sortes de personnes qui éprouvent le besoin de faire le point dans leur vie. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • « Ce livre rappelle que nous avons quelque chose de tellement plus riche que l’argent à léguer à nos enfants »

    Mer 12 juin 2024

    C’est un premier roman, touchant et profond, que signe Gilles Geiser, pasteur dans l’Église de Châble-Croix, à Aigle (FREE). Avec « Lettres à ma fille », paru le 12 juin aux éditions BLF, il montre combien la transmission de la foi et de valeurs est un cadeau aux prochaines générations. Mais aussi l’importance du lien père-fille. Entretien avec un auteur passionné et un papa heureux.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !