Nick Vujicic : son handicap lui permet de proposer des mini-écoles de disciple

jeudi 29 juin 2017

Né sans bras et sans jambes, Nick Vujicic raconte son parcours de vie dans quatre livres, dont le dernier vient de paraître. L’occasion de découvrir une vie particulière et de suivre avec lui de petites écoles de disciple.

Nick Vujicic est né le 4 décembre 1982. A la surprise de ses parents, il vient au monde sans bras ni jambes ! Il est atteint de ce que le corps médical appelle la phocomélie. Sa mère et son père, des chrétiens engagés, peinent à faire bon accueil à ce bébé tronc, qui n’a pour tout pied qu’un petit moignon avec deux doigts attachés.

« Dieu, pourquoi ? »

Durant son enfance en Australie, Nick va à l’école comme les autres enfants. L’intégration n’est pas facile, certains de ses camarades n’hésitant pas à le taxer de « monstre » ou d’« extraterrestre » (1). Dans la tête de cet enfant, les questions se bousculent : « Pourquoi, Dieu, permets-tu que je sois né ainsi ? » « Ne pourrais-tu pas opérer un miracle et me donner au moins un bras et une jambe ? » « Vais-je pouvoir gagner ma vie et fonder une famille ? » « Y aura-t-il jamais une femme qui veuille m’épouser ? »

Les parents de Nick ne sont pas du style à s’apitoyer par trop sur le sort de l’enfant. Ils souhaitent l’éduquer comme son frère et sa sœur. Ce qui pousse Nick à se prendre en main de manière très volontariste. Il apprend à se lever lui-même, à faire son lit, à développer une certaine autonomie, même si le handicap est là et se fait souvent cruellement sentir.

Très tôt, Nick Vujicic est confronté à sa propre image. Manifestement, il est différent… Ce face à face le conduit sur des chemins de déprime et de dépression. A dix ans, il tente même de mettre fin à ses jours dans la baignoire familiale. La pensée de ses parents, de son frère et de sa sœur en larmes l’en dissuade finalement.

Les obstacles à franchir pour parvenir à trouver sa place dans la société sont tels qu’il doit, à chaque fois, mettre en place une stratégie qui, au final, se révèle une sorte de mini-école de vie pour réaliser un objectif.

« Aucune femme ne voudra jamais de moi ! »

Depuis toujours, Nick Vujicic rêve d’une compagne et de fonder une famille. « Compte tenu de mon handicap, je pensais qu’aucune femme ne voudrait de moi, explique-t-il dans son dernier livre L’amour au-delà de toute limite. Je me posais beaucoup de questions sur ma capacité physique en tant que mari et père » (p. 7).

Trouver l’âme sœur ne s’est pas fait sans difficulté. Il raconte ses chagrins d’amour et ses échecs, notamment un engagement fort qu’il a tissé avec une jeune femme, très impliquée dans la foi chrétienne, et qui s’est arrêté. Puis sa rencontre avec Kanae, une jeune femme mexico-japonaise, avec laquelle il a aujourd’hui deux enfants !

Ces expériences à la recherche d’un conjoint, Nick Vujicic les relate en y associant son épouse qui prend aussi la plume. Il le fait en encourageant ses lecteurs à adopter un comportement inspiré des valeurs chrétiennes : la confiance dans le fait que Dieu conduit, la découverte mutuelle en laissant la sexualité de côté jusqu’au mariage, le respect l’un pour l’autre… Le tout est émaillé d’anecdotes touchantes, notamment la demande en mariage sur un bateau à voile, par l’entremise d’une bague glissée dans un chou à la crème !

« T’es un monstre ! Tu es un extraterrestre ! »

Durant son adolescence, Nick a été l’objet de moqueries et de railleries. Certains de ses camarades le taxaient de « monstre » ou d’« extraterrestre ». Il a écrit un livre Tiens bon ! Face au harcèlement et tout ce qui va avec où il raconte comment, harcelé, il a appris à développer un « système de défense anti-harcèlement ».

Convaincu que les moqueries, les sarcasmes et les persécutions que peuvent subir certains élèves en classe, constituent une expérience traumatisante dont on ne semble jamais voir le bout, il propose un parcours personnel. Celui-ci vise à mettre en place une stratégie de défense contre le harcèlement en 10 points. Partir d’abord à la découverte de soi, assumer ensuite la responsabilité de son comportement et de son bonheur, forger des valeurs, se créer une zone de sécurité… Le tout se fait en s’appuyant sur des valeurs chrétiennes, développées à partir du fruit de l’Esprit (Galates 5.22), et sur l’attitude de non-violence prônée par Jésus de Nazareth.

Au vu de ses nombreuses interventions publiques autour du harcèlement et de son constat qu’il constitue un véritable fléau, Nick Vujicic termine son livre en invitant les ados et les jeunes « à faire leur possible pour éliminer le harcèlement autour d’eux » (p. 182).

« Je prie Dieu et je mets ma foi en action »

Que ce soit sur le plan personnel, de sa vie de couple ou de sa lutte contre le harcèlement, Nick Vujicic désire montrer que sa foi nourrit son action. « Il ne suffit pas de dire ‘je crois’ en quelque chose, lance-t-il dans son quatrième livre Irrésistible ! Si vous voulez avoir un impact dans ce monde, vous devez mettre vos croyances et votre foi en action » (p. 13). Différentes circonstances de vie – des problèmes de visa au Mexique, des difficultés financières avec l’association qu’il a fondée, son engagement en Afrique… – lui permettent de souligner l’importance de pratiques de base du disciple de Jésus : la prière, l’humilité, la mise en pratique de l’amour, la lutte contre l’injustice… Manifestement, la foi en action change son quotidien, parce que « Dieu est avec nous dans toutes nos situations et ne nous abandonne pas » (p. 37).

***

A partir d’un handicap qui pousserait la plupart d’entre nous à penser qu’il y a là une situation désespérée, Nick Vujicic dessine des écoles de vie, faites de combats et de luttes, dans lesquelles chacun, jeune ou moins jeune, peut se retrouver et puiser de l’inspiration. Le tout se décline avec Jésus-Christ comme source d’identité et compagnon de vie.

Aujourd’hui Nick Vujicic compte parmi les témoins de l’Evangile qui, sur la planète, marquent les esprits. Il a eu l’occasion de rendre compte de son parcours de vie et de témoigner de l’Evangile dans une cinquantaine de pays. Devant des auditoires aussi divers que des ados dans des écoles, des détenus dans leurs prisons ou des adultes dans de gigantesques salles ou des stades. L’homme a quelque chose à dire. Il le fait avec sensibilité et humour ! Même des journaux très populaires comme Gala(2) ou Femme actuelle(3) lui ont consacré des articles, lorsque son épouse et lui ont annoncé la grossesse de leur deuxième enfant. Photo de famille très glamour à l’appui, bien entendu !

Serge Carrel

Nick Vujicic a donné une conférence à Oberhausen en Allemagne le 27 juillet dernier. Traduite par Stefan Waldmann, elle a été diffusée dans Ciel ! Mon info sur Maxtv.

Notes

1 Nick Vujicic, La vie au-delà de toute limite, trad. française Mikhail Diakonov, Romanel-sur-Lausanne, Ourania, 2012 et 20155, p. 110.

2 Marianne Lesdos, « Nick Vujicic : le triomphe de la vie et de l’amour », Gala, 4 août 2015.

3 « Photos : Nick Vujicic bientôt papa pour la deuxième fois », Femme actuelle, 30 juillet 2015.

  • Encadré 1:

    Les livres de Nick Vujicic

    Les quatre livres de Nick Vujicic ont été traduits en français :


    OURA120Nick Vujicic avec Kanae Vujicic, L’amour au-delà de toute limite, trad. française Odile Favre, Romanel-sur-Lausanne, Ourania, 2016, 288 p.

     

     

     

    tiens bon face au harcelement et tout ce qui va avecTiens bon ! Face au harcèlement et tout ce qui va avec, trad. française Odile Favre, Romanel-sur-Lausanne, Ourania, 2015, 192 p.

     

     

     

    IrresistibleIrrésistible ! Le pouvoir de la foi en action, trad. française Odile Favre, Romanel-sur-Lausanne, Ourania, 2014, 278 p.

     

     

     

     

    9782970335641La vie au-delà de toute limite, trad. française Mikhail Diakonov, Romanel-sur-Lausanne, Ourania, 2012 et 20155, 318 p.

     

     

    A commander ici.

     

     

     

     

  • Encadré 2:

    SaveTheDate CH

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

LAFREE.INFO

  • Blaise-Alain Krebs : merci !

    Sam 24 février 2024

    Blaise-Alain Krebs est décédé le 19 février dernier. Par ses nombreux engagements, celui qui était éducateur spécialisé a marqué la vie de son Eglise, à Neuchâtel. Il a également servi la FREE comme vice-président du Bureau des rencontres générales.

  • Genève, Nyon et La Côte-aux-Fées: rejoignez un groupe pour participer au cours Just People!

    Ven 23 février 2024

    Une cinquantaine de personnes sont inscrites au cours Just People par ZOOM qui commencera le mercredi 6 mars à 20h15. Parmi ces inscriptions : trois Eglises. A l’heure où il peut être stimulant de discuter en groupe de ces questions d’avenir pour notre société et notre planète, pourquoi ne pas rejoindre un groupe à Genève, à Nyon, dans le Jura neuchâtelois, ou même créer un nouveau groupe ?

  • Wanted : La FREE cherche son responsable financier, un poste-clé pour le développement de projets

    Lun 19 février 2024

    Membre du Bureau des Rencontres Générales, Bernard Frei assure ad intérim le rôle de responsable financier de la FREE. En effet, le poste laissé par Stéphane Bossel est toujours vacant. Le profil recherché ? Un esprit entrepreneurial et collaboratif, en plus d’une expérience dans les finances. Aidez-nous à trouver !

  • Les évangéliques font du "vacarme" sur la Radio suisse romande

    Sam 17 février 2024

    La semaine du 12 au 18 février, l'émission Vacarme de la RTS a tenté de cerner pourquoi les communautés évangéliques attirent plus de 40'000 fidèles en Romandie. Le journaliste Samuel Socquet a tendu son micro à plusieurs membres (et ex-membres) d'Eglises évangéliques entre Tavannes, Lausanne et Genève. Des reportages aux titres un brin provocateurs. Mais plutôt représentatifs des convictions évangéliques sur le fond, selon Stéphane Klopfenstein, directeur adjoint du Réseau évangélique suisse (RES).

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !